samedi 24 octobre 2009

L'Assemblée générale boulonnaise

L'association Le Panierde la mer, qui tiendra son assemblée générale demain soir, a le vent en poupe. Surfant sur un concept original, qui consiste à mettre le poisson invendu des criéesà disposition d'associations caritatives, elle a inspiré plusieurs projets similairesqui lui emboîteront bientôt le pas, un peu partout en France.
PAR SYLVAIN DELAGE



Les courbes de croissance du Panier de la mer auraient de quoi faire pâlir les plus grands patrons. Jugez plutôt : + 80 % de produits traités en 2008, + 15 % depuis le début de l'année. Le tout au nez et à la barbe de la crise et des quotas de pêche. Cette modeste association à but non lucratif exploite une idée toute bête. Elle récupère les caisses de poisson qui sortent chaque jour des criées de Boulogne, Dieppe et Fécamp sans avoir trouvé preneur, puis les propose à des structures comme la Croix rouge, le Secours populaire ou la Banque alimentaire. De quoi offrir un repas plus équilibré à leurs bénéficiaires. Et du travail à 17 personnes en réinsertion. Dans les ateliers du Panier, situés au coeur de la zone portuaire, ces « contrats d'avenir » (financés à 75 % par le conseil général) ont pour mission de transformer et de conditionner merlu, rougets et grondin rouge.

« Au début, il a surtout fallu convaincre le monde associatif, qui n'avait pas l'habitude de distribuer des produits frais », se souvient Brigitte Bourguignon, présidente fondatrice de l'association. Depuis 2003, l'idée a fait son chemin. L'association boulonnaise a créé une fédération avec trois autres structures similaires lancées au Guilvinec, à Lorient et La Rochelle. L'arrivée de Brigitte Bourguignon à sa tête a accéléré le mouvement et, bientôt, trois nouveaux Paniers de la mer ouvriront en Guadeloupe, à Saint-Malo et même à Cannes. Deux autres projets sont aussi en gestation à Nantes et Saint-Brieuc.

De son côté, l'antenne de Boulogne, dirigée par Sophie Cazenave, ne sait plus où donner de la tête. Elle commercialise une soupe de poissons, assure des ateliers thématiques (lire ci-dessous) et vient de fusionner avec l'association Biosol 62, qui produit des légumes avec du personnel en réinsertion. « À plus long terme, j'aimerais créer une plate-forme à Paris, une sorte de Rungis de l'insertion sociale, confie Brigitte Bourguignon. On peut rêver... mais pourquoi pas ? ». Les grands patrons n'ont qu'à en prendre de la graine.

Les rédactions de La Voix du Nord
la Voix du Nord

mercredi 21 octobre 2009

Actualités PLM : les sites bretons (Loctudy, Lorient) en chantier

Dans le cadre du plan de relance, une enveloppe de 20 millions d’euros a été réservée aux fins de soutenir la modernisation de l’aide alimentaire. Les crédits correspondants ont été ouverts en loi du 4 février 2009 de finances rectificative pour 2009 (programme « effort exceptionnel en faveur du logement et de la solidarité », action 4) puis ont été transférés au programme 177 de la mission ville et logement, géré par la direction générale de l’action sociale, afin de soutenir les projets retenus dans le cadre de la mise en œuvre d’un plan concerté avec l’ensemble des associations nationales bénéficiaires du PEAD ou du PNAA – plans communautaire et national en faveur de l’aide alimentaire.

Une convention a été signée entre le ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations sur le climat,et la Fédération nationale des paniers de la Mer.

L'objectif : réaliser des investissements qui permettront de contribuer à l’amélioration de l'offre de produits de retrait transformés au profit de l'aide alimentaire.

Les investissements porteront sur :

* L’achat et la mise en service d’un nouvel atelier de transformation sis sur le terre-plein du Port de Saint Guénolé.

* L’achat et la mise en place d’un surgélateur et d’une chambre froide sur le site de Lorient.


Calendrier des opérations : 2nd semestre 2009

Remerciements pour l'utilisation des photos à Aymeric et réseau ANDES

Le partenariat en action : ICHTHYS Méditérannée, ANDES et la Fédération PLM



L'association ICHTHYS méditérannée représentée par François Deletang (en bas à droite),

Le réseau ANDES, représenté par son directeur, Guillaume BAPST (en haut, à droite)

La fédération nationale des PLM :sa directrice, Hélène Rochet (en haut, à gauche) et l'administratrice présidant également le PLM 29, Colette Rodet (en bas, à gauche).

ICHTHYS Méditérannée : des professionnels de l'insertion, nouveaux partenaires de la Fédération






Nous sommes heureux de pouvoir vous présenter l'équipe d'ICHTHYS Méditérannée, association de préfiguration, née en août dernier au Cannet.

A l'instar des autres porteurs de projet(Insermer 35, Pelagos), le conseil d'administration d'ICHTHYS est accompagné par la fédération PLM pour mener l'étude de faisabilité (terme prévu fin 1er semestre 2010).

Les premières réunions de travail ont été menées avec les DRAAF des Bouches du Rhône et de Languedoc-Roussillon.

Le réseau ANDES, partenaire de la Fédération au titre de son savoir-faire en matière de chantiers d'insertion dédiés à l'aide alimentaire et sa spécialisation logistique, est associé à la poursuite du projet.

CARTOGRAPHIE PLM - Octobre 2009

Odile Dubois, portrait d'une porteuse de projet ...



" Le point de départ : un reportage télévisé sur une structure « Panier de la mer » en Bretagne.
Le projet « Panier de la Mer » est ambitieux car il met en synergie des acteurs ayant des intérêts divers et multiples.
L’objectif du projet est de mener ensemble à la réussite d’une action de solidarité sur le terrain de l’économie sociale et solidaire.
Un tel concept, de par son originalité, devait voir le jour à Saint-Malo.

Issue du milieu de la marée, je souhaitais valoriser mon expérience en faisant partager ma passion pour les produits de la mer par des transferts de savoir-faire à destination de publics en insertion.
Sensibilisée par les problèmes de précarité et de mal-être de personnes en situation d’exclusion ou d’isolement social, me refusant à considérer cette situation comme une fatalité.
Une période d’observation au « Panier de la Mer 29 » m’a confortée dans ma détermination à poursuivre ce projet.

Le projet s’appuie en grande partie sur l’étude de faisabilité qui a été réalisée sur les Côtes-d’Armor. Afin d’assurer sa transposition au bassin malouin, j’ai mené quelques investigations pour une implantation en Ille-et-Vilaine, soutenue par différents acteurs du territoire de Saint Malo et des communautés de communes environnantes ainsi que par la Fédération Nationale des « Paniers de la Mer ». ..."

INSERMER 35 : vers un PLM sur le bassin malouin



DISCOURS D'INTRODUCTION de Madame Brigitte Bourguignon, Présidente de la Fédération, lors de l'assemblée générale constitutive d'INSERMER, association de préfiguration à la création d'un Panier de la Mer sur le bassin malouin.


Avant toute chose je tiens à féliciter les porteurs de projet pour leur détermination et leur dynamisme, je sais combien il en faut pour monter ce type d’aventure ! et plus encore pour la pérenniser..

Notre Fédération des Paniers de la Mer est née d’une volonté des fondateurs du concept « Panier de la Mer », de donner du corps à leur action, de faire en sorte que cette action soit préservée de toute dérive et soit reconnue tant dans le dispositif de l’aide alimentaire en France que dans celui de l’insertion sociale et professionnelle .

Ce 1er objectif est largement atteint et la reconnaissance est au rendez-vous chez nos financeurs de toujours, mais plus encore, elle a permis le soutien conséquent de plusieurs Ministères (Agriculture, Action Sociale, Haut commissariat chargé de la solidarité) acquis à notre cause et convaincus du bien-fondé de notre action, de notre efficacité sur le terrain et de l’action novatrice que nous apportions au sein de l’aide alimentaire en France.

La Fédération a une feuille de route tracée et sa mission est claire. Elle doit essaimer de nouvelles structures partout où il y a une volonté de s’engager dans notre démarche, à savoir allier insertion sociale et professionnelle et amélioration du dispositif de l’aide alimentaire par l’apport d’une denrée de qualité : le Poisson

Elle se doit aussi d’épauler les porteurs de projet en conseils et lorsque cela est souhaitable par une aide au projet. Notre directrice, Hélène Rochet remplit pleinement cette double fonction pour la fédération et épaule avec dynamisme et conviction les porteurs de projet. Vous en êtes aujourd’hui les témoins

C’est en effet ce qui s’est fait, et bien fait, avec votre équipe . Nous sommes donc très fière de la 1ère structure née de cette nouvelle dynamique de la fédération, de ce type de collaboration qui, j’en suis sûre, n’est que le début d’une série d’autres nouvelles entités de production sur le territoire, et nous l’avons vu, au-delà avec les Dom-Tom…

Dès lors, mon rôle de présidente consiste, après les félicitations, les encouragements, à exiger de toute nouvelle structure de faire en sorte de répondre à nos objectifs communs et de veiller à l’harmonisation de nos pratiques en tout lieu, eu égard à nos financeurs et à la confiance qu’ils nous portent

Nos exigences pour tous :

1° une traçabilité exemplaire :
Le « Panier de la Mer » de Saint Malo devra être irréprochable en matière de traçabilité du poisson de retrait, et devra faire en sorte de s’adapter assez vite au logiciel fourni par la fédération (formation assurée par notre informaticien)


2 ° Un réel suivi des salariés pour un maximum de sorties positives :
Il vous faut vous investir pleinement dans l’encadrement de ses salariés en contrats aidés, leur assurer un suivi social et professionnel et leur permettre au maximum une sortie « positive » du dispositif

3° produire plus et livrer plus loin :
vous devez avoir pour souci constant également de fournir au monde caritatif de l’aide alimentaire, un maximum de produits et distribuer dans un rayon le plus large possible sur le territoire

4° être inventif pour assurer l’avenir de sa structure :
Il vous faudra diversifier vos activités et mettre en place des actions visant à assurer votre autofinancement

5° une participation constructive à la vie de la Fédération :
en étant réactif en participant de manière constructive à nos conseils d’administration , en nous communiquant toutes vos informations toutes vos initiatives, afin d’alimenter le prochain site internet de notre fédération (en cours)

Tous ces objectifs peuvent paraître contraignants, voire rébarbatifs mais de l’avenir de la fédération dépend celui de chacun des Paniers de la mer, existant et à venir. C’est pourquoi nous mettons tant de soins et de précautions au moment de votre naissance

Je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre entreprise, je vous souhaite surtout de prendre autant de plaisir que j’en ai pris au moment de la naissance de ma propre association sur Boulogne sur mer, naissance qui s’était passé sous l’œil protecteur et bienveillant du Panier de la Mer du Finistère aujourd’hui c’est la fédération qui joue ce rôle auprès de vous, profitez en !!

L’union et l’harmonisation feront la force de nos Paniers de la Mer en général et de notre nouveau-né de Saint Malo en particulier
BON VENT A TOUS !!

Brigitte Bourguignon