vendredi 5 décembre 2008

conseil d'administration

Le prochain conseil d'administration de la Fédération nationale des PLM aura lieu à Paris le lundi 22 décembre 2008.

lundi 13 octobre 2008

BOULOGNE


dimanche 12 octobre 2008

samedi 11 octobre 2008

Colette Rodet, Présidente du Panier de la Mer 29

Retrouvez le portrait de Colette RODet, présidente du Panier de la Mer 29 depuis le 27 juin 2008

vendredi 3 octobre 2008

Conseil d'administration

Le prochain conseil d'administration de la Fédération nationale des Paniers de la Mer aura lieu le vendredi 10 octobre 2008 à Boulogne sur Mer.

socialement responsable

Retrouvez la fiche de la fédération nationale des Paniers de la Mer sur le site socialementresponsable.org, l'annuaire des SIAE.

jeudi 10 juillet 2008

Changement de Présidence et nouveau Conseil d'administration au PLM 29

Lors du Conseil d’administration qui s’est tenu le 27 juin 2008 au château de Kergos (LE GUILVINEC) , a été élu à l’unanimité, parmi les membres du C.A, un nouveau bureau, composé de :


• Colette RODET, Présidente.
• Edith ANGEBAUD, Vice-Présidente.
• Léon CHEVRIER, Trésorier
• Alain BARGAIN Alain, Secrétaire.



Les autres administrateurs, élus ou désignés, sont lors de l'assemblée générale du même jour sont : Jean-Luc ANGEBAUD, Georges BANIDE, Albert BILLON, Yannick CAMPION, Marie CARIOU, Franck CHARRUAU, Maire-Josée DOUVILLEZ, Martine QUEFFELEC, Albert LE BERRE, Jacky OLIVIER Jacky, Elisa LE CŒUR, Erwan TREANTON.

lundi 16 juin 2008

Une nouvelle Présidente à la tête de la Fédération

A l'issue de l'AG, le 13 juin 2008, s'est tenu un conseil d'administration de la Fédération nationale des Paniers de la Mer qui a désigné un nouveau bureau :

Présidente : Brigitte Bourguignon (PLM 62)
Vice-Président : Joel Moreau (PLM 56)
Trésorière : Edith Angebaud (PLM 29)
Secrétaire : Yann Leclerc (PLM 17)

Trois axes de travail ont été dessinés et devront être mis en oeuvre par les chargés de missions, Hélène Rochet et Pascal Mahé :
- dossier "traçabilité" sous la conduite de J. Moreau
- dossier "développement et logistique" sous la conduite d'E. Angebaud et B. Bourguignon
- dossier "fonctionnement interne' sous la conduite de Y. Leclerc et B. Bourguignon.

Assemblée générale à Loctudy le 13 juin 2008

Dix ans après la création de la première association dans le Pays bigouden, la fédération Le Panier de la mer compte cinq structures d’insertion (Pays bigouden, La Rochelle, Boulogne, Lorient et Saint-Brieuc en cours de démarrage) dont le travail a permis de redistribuer 119 tonnes de poisson aux associations caritatives en 2007.
Une action en plein développement depuis que la fédération a obtenu l’accréditation de la direction générale de l’action sociale, accompagnée d’une subvention de 100.000 €. Elle prévoit la création d’une sixième structure en Loire-Atlantique et vient de nouer des contacts à Marseille.
Objectifs atteints Employés dans les ateliers associatifs en contrats d’insertion, les salariés travaillent du poisson invendu des criées dont la seule destination possible est l’aide alimentaire. Mais la fédération n’entend pas oublier son premier objectif d’insertion. En la matière, elle affiche un taux de sortie dans l’emploi durable (CDI ou CDD de plus de six mois) de 45 %. « Même si une sortie positive n’est pas forcément synonyme d’emploi », souligne Brigitte Bourguignon, la nouvelle présidente de la fédération. Elle vient de bénéficier de l’aide d’une fondation privée (350.000 €) pour mettre en œuvre de nouveaux projets et poursuivre ses investissements.
Sources : Le Télégramme, J. LE BORGNE

dimanche 1 juin 2008

PORT 2008 à Calais : Le Panier de la mer 62 à la restauration !

La fête maritime "Port 2008" commence aujourd'hui au bassin Carnot
Trois jours de fête populaire sur les quais

La seconde édition de la fête maritime regroupe des bateaux patrimoniaux amarrés à un quai en fête.

La fédération pour la culture et le patrimoine populaires invite le public à découvrir la seconde édition de la fête maritime, alliant une flotte de cinquante bateaux patrimoniaux, amarrés à côté d'un quai en fête
Des bateaux patrimoniaux, petits ou grands, ouverts à la visite et quittant le quai pour de mini-croisières, un village d'animations, festif et populaire, qui fleure bon la bière et le hareng, le tout pendant trois jours.. c'est la proposition faite aux Calaisiens par la fédération régionale pour la culture et le patrimoine maritimes, qui lance aujourd'hui, et pour trois jours, sa fête maritime, intitulée "Port 2008".Plus d'espace, plus de bateaux... Il y a deux ans, lors de la première édition, cette formule avait plu, et plus de quatre-vingt mille personnes avaient flâné le long du bassin ouest, redécouvrant avec plaisir leur patrimoine maritime, leur histoire qui, mêlée à la dentelle, s'est aussi tissée au bord de l'eau.Cette formule devrait encore plaire, d'autant qu'elle a pu s'amplifier de belle manière pour cette seconde édition. D'abord spatialement : du bassin ouest, on est passé au bassin Carnot, offrant une linéarité de quai impressionnante. Les chapiteaux étendent ainsi leur emprise sur plus de cent mètres de long, tandis que la praticité du bassin permet d'accueillir sans problème une cinquantaine de bateaux, du petit "Ch'ti bateau", une yole de six mètres, au majestueux Mercedes, ce brick de cinquante mètres, fleuron de la flotte patrimoniale.La fête a pu se développer également grâce à la présence, à deux pas du quai, du chantier naval de la FRCPM, qui sert de base arrière idéale, et permet de faciliter grandement la logistique.La confiance accordée par les partenaires financiers à la fédération pour cette seconde édition a facilité aussi le travail de la fédération, et lui a permis de développer l'offre. Il y a toujours les soutiens de la première heure comme la chambre de commerce, le conseil régional ou le conseil général, rejoints cette année par la Ville et la communauté d'agglomération. Ces partenariats sonnants et trébuchants marquent la reconnaissance du travail accompli il y a deux ans, et la volonté d'inscrire la fête maritime dans une programmation régionale, voire nationale. La fédération, quant à elle, a déjà su conquérir la confiance des propriétaires de bateaux, qui n'ont fait aucune difficulté pour répondre présent cette année. Cerise sur le gâteau, le brick Mercedes, libre suite à une rupture de contrat, a proposé ses services gratuitement. L'accueil lui avait plu, il y a deux ans... Nul doute qu'il devrait retrouver la même ambiance de fête populaire sur le quai, pendant ces trois jours.
La deuxième édition, a donc lieu du vendredi 30 mai au dimanche 1er juin.
La manifestation aura lieu quai Crespin et bassin Carnot.
Deux parkings sont à la disposition des visiteurs. Le plus grand se situe face au local des éclusiers, place de l'Europe ; le second est à l'arrière des stands, sur le quai.Entrée/sortie L'entrée des visiteurs se fera rue de Baillon (qui donne rue de Moscou) et la sortie s'effectuera par la rue d'Ostende.
Pour les petits creux et petites soifs, soupes de poissons, grillades et poissons fumés sont proposés par les associations Le Panier de la mer 62, Calais, Histoire et Traditions et Embarquements Voiles Traditionnelles.Côté boissons, il y en a pour tous les goûts, mais ça devrait sentir la bourgeoise de Calais à plein nez !
Source : Marie-France HEMBERT
Nord Littoral



mercredi 28 mai 2008

Fondation Internationale Carrefour : un nouveau mécène pour le développement des Paniers de la Mer

Un programme de soutien ambitieux (2008-2011) :
La volonté de la Fondation Internationale Carrefour est d’intervenir dans tous les domaines de l’intérêt général, et notamment dans les domaines de la solidarité, de l’aide d’urgence, de la culture, de l’éducation, de la lutte contre l’exclusion, de la recherche médicale, de l’environnement et la pauvreté.
C'est dans cette perspective que la Fondation Internationale Carrefour soutient les Paniers de la Mer par du mécénat financier et du mécénat de compétences. Le mécénat financier se traduit par un soutien à l’investissement pour augmenter et diversifier la production (achats de locaux et d’équipement, prestations techniques), et par une aide au développement pour l’organisation de l’échelon fédératif (constitution d’une trésorerie, rémunération d’un coordinateur).

Le mécénat de compétences quant à lui, fait appel aux compétences propres du Groupe Carrefour, à savoir la logistique d’approvisionnement et celle de distribution. De plus, la Fondation Internationale Carrefour propose de mettre en place des passerelles d’accueil en stage des salariés Panier de la Mer dans les rayons poissonnerie des hypermarchés Carrefour.
BUDGET : 350 051 € sur 3 ans.

dimanche 13 avril 2008

Programme Alimentation Insertion 2008 : l'engagement de la Fédération

Discours de Madame la Ministre Christine BOUTIN, le 18/02/08 pour le lancement du « Programme alimentation insertion » 2008

Monsieur le Président de l’ANIA (M. Jean-René Buisson) Madame le délégué général de l’ANIA (Mme Catherine Chapalain) Mesdames et Messieurs les présidents et responsables d’associations Mesdames et Messieurs les directeurs de groupes de l’industrie alimentaire Chers amis,
Cette soirée est pour moi, un acte de reconnaissance de l’action qui est la vôtre. Et je suis très heureuse de pouvoir vous accueillir, ici à l’Hôtel de Castries.
Les Français sont attachés à la solidarité qui s’exerce envers les personnes les plus défavorisées, les plus durablement isolées, les plus fragilisées par les accidents de la vie. Ils souhaitent que notre société épaule tous ceux qui ont besoin d’une assistance momentanée.
En France, l’accès de tous à une alimentation équilibrée ne va pas de soi.
Au nom de la justice sociale, au nom d’une certaine conception de la dignité de la personne, nombreux sont ceux dans notre pays qui ont décidé d’agir.
Le « Programme alimentation insertion » lancé en 2003 par Dominique Vers ini, est soutenu par les pouvoirs publics - en particulier la Direction générale de l’action sociale et sa représentante ici présente, MMe Marianne STOROGENKO.
Mais ce programme de solidarité est également généreusement soutenu par le secteur privé. Et, je veux rendre hommage ce soir au travail de l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA), qui finance le PAI à hauteur de 100 000 € par an depuis 4 ans.
Je remercie, ce faisant, tous les partenaires du PAI : les industriels mécènes : Nestlé, Kraft, Eurogerm, mais aussi l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) et le Centre de recherche et d’information nutritionnelle (CERIN), dont les représentants ont répondu à l’appel ce soir. Ils apportent la preuve que la France est non seulement une grande nation de solidarité publique mais aussi, - et on ne le souligne jamais assez - un grand pays de solidarité privée. L’engagement des groupes de l’agro alimentaire dans ce programme est un atout considérable.
Je salue bien sûr les associations qui distribuent l’aide alimentaire aux plus démunis : Les Restos du coeur, La Fédération des Banques alimentaires, la Croix Rouge, le Secours populaire, le Secours Catholique, Emmaüs, ANDES et la Fédération des paniers de la mer. Tous leurs salariés, tous leurs bénévoles consacrent leur temps à l’accompagnement des personnes que la société a marginalisées. Je n’oublie pas que l’aide alimentaire, au-delà d’être une nécessité vitale, c’est aussi une occasion d’échange. Le lien tissé entre les bénévoles et les bénéficiaires n’a pas de prix pour aider ceux qui en ont besoin à renouer avec l’espoir et à ne pas baisser les bras.
Les outils du PAI pour la campagne 2007-2008 sont diffusés aux associations locales . Je les trouve remarquables, parce qu’ils sont très pédagogiques et attractifs : 350 000 calendriers avec des recettes simples, équilibrées et pas chères ; 48 000 affiches sur les thèmes : bouger / boire de l’eau / manger des fruits et des légumes / manger ensemble : les fondamentaux d’une bonne hygiène de vie. Je veux ici rendre un hommage appuyé à l’agence de communication Proteïnes / Incorporesano, qui depuis 2003 forge ces outils de communication à l’attention des personnes les plus démunies. La campagne 2008 démontre une nouvelle fois leur talent !
Les études de l’Insee, de l’INRA, comme la connaissance du terrain le confirment : les déséquilibres alimentaires et l’obésité sont liés à la position sociale. L’obésité, ce mal du siècle, qui est reconnu désormais par l’OMS comme une maladie, touche de plein fouet les populations précaires. Les plus pauvres ne disposent pas des même moyens pour lutter contre cette lourde menace sanitaire et financière. Il devenait impératif de mieux prévenir ce fléau. Le PAI y contribue.
Mesdames, Messieurs, La PAI est pour moi un volet indispensable de l’aide alimentaire au sens large .
Pour moi, l’aide alimentaire, c’est le « minimum minimorum ». Ce qui ne peut souffrir le moindre rationnement, la moindre contre-partie, le plus petit débat. C’est la raison pour laquelle, je me suis fortement mobilisée cet hiver avec mon collègue Michel BARNIER, pour faire face à la hausse du prix des produits agricoles. J’ai uni toutes les forces pour parer à l’éventualité d’une rupture des livraisons de produits de première nécessité. Des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants dépendent de cette aide pour se nourrir chaque jour, à peu près convenablement. Il fallait agir. Nous l’avons fait.
Et pour permettre au « Programme alimentation insertion » d’être encore davantage au service des plus démunis, je vous annonce que l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, l’INPES, vient de débloquer 900 000 € sur 2 ans.
Ces crédits permettront notamment la formation de bénévoles dans les associations d’aide aux plus démunis, pour qu’ils puissent transmettre aux personnes accueillies, toutes les préconisations utiles en matière d’alimentation équilibrée.
Cela permettra au « Programme alimentation insertion » de remplir encore mieux son double objectif de santé publique et d’insertion, en renforçant le dialogue et le lien social à partir du thème de l’alimentation.
Mesdames et Messieurs, Une fois encore, merci à tous de contribuer à traiter l’une des difficultés les plus aiguës de la société française. Merci de faire vivre les valeurs de responsabilité et d’engagement personnel au service des plus pauvres. Merci de nourrir la chaîne de solidarité qui fait l’honneur de notre pays.
Vous pouvez compter sur moi pour la poursuite du PAI aux côtés de l’ANIA et de tous les partenaires du PAI.
Je vous remercie.
* seul le prononcé fait foi

vendredi 21 mars 2008

CAMIF solidarité soutient l'action du Panier de la Mer 29

CAMIF Solidarité, une autre idée de l'engagement solidaire : Agir ensemble contre toutes les exclusions.

Spécialiste de l'équipement de la maison et des collectivités, la CAMIF a choisi de mettre son savoir-faire au service des exclus : c'est la finalité essentielle de CAMIF solidarité, qui agit en partenariat avec des associations et des municipalités, grâce à une dotation de la CAMIF et de ses filiales, et au soutien de ses sociétaires par leurs dons et l'achat des "produits partage".

En 2007, CAMIF solidarité a fait don à l'association "LE PANIER DE LA MER 29" de matériels pour l'équipement d'un local de restauration et de repos à l'attention des personnes en difficultés sociales et professionnelles accueillies sur le site de Loctudy. Ce don s'élève au montant de total de 2182 €.

Par cet engagement, CAMIF solidarité a permis à l'association d'offrir des conditions optimales d'accueil et de travail pour des personnes en phase de reconstruction personnelle et professionnelle.

mercredi 16 janvier 2008

Le panier de la mer 29 sur France Info

Interview d'Hélène ROCHET par Philippe LEFEBVRE - Journaliste à France Info
Chaque jour, dans les ports de pêche français, du poisson à peine débarqué des chalutiers est retiré de la vente, transformé en farine ou parfois détruit pour, nous dit-on, maintenir les cours des produits de la mer.
Une situation qui, il y a 10 ans de cela a donné une idée à l’association "Le panier de la mer" : récupérer ce poisson avant destruction et le proposer aux personnes défavorisées via le Secours Populaire et la Banque Alimentaire. Mieux, l’association a pu profiter des équipements du lycée maritime du Guilvinec (Finistère) pour transformer ce poisson, le découper et même le surgeler, et du coup embauche chaque année 12 salariés pour mener à bien ces opérations. Cette année 30 tonnes de poisson seront ainsi proposées gratuitement.

Itinéraires de campagne : le panier de la mer (1'53")

jeudi 3 janvier 2008

Le Panier de la Mer 56 à l'honneur

Le Panier de la Mer 56 a remporté le prix "Coup de coeur des sociétaires 2007" des Caisses d'Epargne :

"Lors d'une cérémonie de remise de prix organisée aux Pavillons de Bercy, la fédération nationale des Caisses d'Épargne a distingué l'association lorientaise « Panier de la mer 56 ».

Plébiscitée par plus d'un million de sociétaires au niveau national, l'association a remporté le prix « Coup de coeur des sociétaires 2007 » après une consultation sur internet. Ce sont l'originalité et l'intérêt de ce projet qui ont séduit. Le panier de la mer fait de l'insertion de personnes en grande difficultés en valorisant les surplus de la pêche au profit des plus démunis. Trois coups en un !"

Ouest-France jeudi 27 décembre 2007

Lire la suite