dimanche 8 juillet 2007

Un nouveau partenaire pour la Fédération : ANDES (Epiceries sociales et solidaires)







Réduire la fracture alimentaire
et promouvoir l'accès à la citoyenneté économique

En France, plus de 3,6 millions* de personnes ont 7 euros par jour pour se nourrir
et se vêtir (seuil français de pauvreté, situé à 645 euros par mois par personne seule).

Si on se réfère au seuil européen (774 euros par mois), ce sont 7 millions¹
de personnes qui vivent dans la pauvreté.
Ainsi, « une variation relativement faible du seuil retenu (129 euros par mois) a pour conséquence un doublement du nombre de personnes considérées comme pauvres. Cela illustre […] la grande précarité d'une large partie de la population, pour qui
le moindre incident peut signifier le basculement vers une situation de pauvreté. »²

L'Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires et Sociales,
ANDES, a pour objectif, à travers les épiceries qu'elle fédère, de promouvoir l'accès des personnes en difficulté à une véritable citoyenneté économique : en permettant
à un public exclu des circuits de consommation traditionnels de choisir les produits
qu'il souhaite consommer, en vendant, à un faible prix, des denrées de qualité ;
en proposant des activités où les compétences de chacun sont mises en avant,
les épiceries solidaires et sociales se veulent, au-delà d'une aide matérielle, un outil
de reconstruction et un tremplin vers une réinsertion durable.